Location meublée courte durée ou saisonnière - nouvelle réglementation

Le 28 septembre 2019, l'Assemblée Basque a voté une directive limitant le nombre de logements pour la location saisonnière, incluant la résidence principale, selon 3 zones géographiques répertoriées :


Zone 1 qui couvre la Côte basque : un logement ;
Zone 2 (Ascain, Ahetze, Arbonne, Arcangues, Bassussarry, Bayonne) : deux logements ;
Zone 3 (Jatxou, Saint-Pierre-d’Irube, Mouguerre, Lahonce, Villefranque, Urcuit, Ustaritz, Larressore, Biriatou, Boucau) : pas de limitation.

L’objet de cette mesure est de freiner l’expansion des logements locatifs saisonniers proposés, notamment sur Airbnb, et de viser en particulier les multi-propriétaires.
Le facteur de cette décision : le nombre d’annonces sur Anglet est passé de 710 en 2016 à 1 700 en 2018. Sur la même période, il est passé de 2 200 à 3 400 sur Biarritz.

Avec cette nouvelle directive, l'acquisition de bien immobilier pour de la location meublée de courte durée devrait devenir beaucoup moins rentable quelque soit le statut. D'autant plus que cette mesure devrait être complétée certainement d'une durée en jours de location par an comme dans les grandes métropoles françaises....
Elle tente de limiter la spéculation foncière sur les petites et moyennes surfaces et d'offrir plus de locations à l'année et d'accessibilité à la propriété pour les résidents de la Côte Basque.